C’est un peu le mois charnière entre un hiver glacial (bon il s’est avéré plutôt doux) et un été brûlant. Si l’année dernière vous êtes tombé sur des surprises, on vous explique ici comment les éviter et vous garantir une eau bleue !

Même si c’est un peu tôt pour un plouf on sort petit à petit de l’hiver. Le mois de mars apporte peu-à-peu ses températures printanières, votre moral se réchauffe, l’eau de votre piscine aussi. Il faut savoir que en dessous des 10-12° l’activité des bactéries reste faible, au délà il est temps de réveiller votre piscine.

L’hivernage comme la remise en route sont des étapes essentielles, plus vous anticiperez à ces moments-ci, moins vous aurez à vous occuper de votre bassin durant l’été/l’hiver.

Quand dois-je effectuer la mise en route ?

Le plus tôt possible. Quand les beaux jours arrivent pensez à vérifier régulièrement la température d’eau. Lorsque celle-ci atteint les 10-12 degrés il est temps de songer à la mise en route.Cependant si vous avez un électrolyseur au sel il faut attendre les 15° minimum.

Mars / avril (suivant les régions) représente un timing idéal car l’eau est encore fraîche (et si vous n’avez pas chômés sur l’hivernage la prolifération des algues reste faible)

Que se passe-t-il si j’ai attendu trop longtemps ?

Si vous attendez trop le coût de la remise en route risque de grimper, sans parler des coûts supplémentaires qui équivalent à a peu près 1-2 mois de traitement.

Comment on fait ?

Après un hivernage actif (filtration active)

L’eau est de très bonne qualité, la mise en route s’avère assez facile:

  • Ajustez la durée de filtration au quotidien (plus ou moins selon la température)
  • Nettoyez les parois (surtout les lignes d’eau) et le fond avec un robot ou aspirateur relié au circuit de filtration
  • Remettez en place tous les accessoires
  • Vérifiez le pH et ajustez au besoin

Après un hivernage passif (niveau d’eau abaissé, tuyaux vidangés, filtration inactive)

La remise en route demande légèrement plus de travail mais pas de panique on vous explique tout ici.

 

photo-1444600928905-8813b7de6c6e

 

1. Un premier tour d’horizon

Retirez couvertures, flotteurs, gizzmos, bouchons de refoulement.

Pour la couverture :

  • Elle risque d’être un peu lourde à cause de la pluie, mettez-vous à deux !
  • Lavez-la avec un produit spécial pour bâches et séchez avec soin puis stockez la bâche en attendant l’hiver prochain.

Nettoyez les abords tilisez de préférence un nettoyeur de haute pression (ou un produit anti-mousse) et au besoin faites un récurage des joints.

 

2. Remplissage

Remettez en place les paniers des skimmers et vissez les jets orientables dans les refoulements. Ajoutez de l’eau jusqu’au 3/4 des skimmers. Même si vous n’avez pas abaissé le niveau pendant la trève hivernale, il est conseillé d’ajouter un peu d’eau neuve. Si vous avez une piscine hors sol pulvérisez un algicide avant le remplissage.

 

3. Pompe & filtre
  • Revissez le bouchon de purge de la pompe et du préfiltre.
  •  Installez le filtre et remettre le bouchon de vidange.
  • Si vous avez un filtre à diatomés il suffit de recharger en diatomite. Le nettoyage a déjà été fait en automne (n’est-ce pas ?)
  • Pour le filtre à sable : nettoyez-le avec un produit détartrant. Lancez un contre lavage puis le rinçage et enfin repassez au mode filtration normale.
  • Si vous avez un filtre à cartouches : remettre des cartouches filtrantes propres.
  • N’oubliez pas de garnier les vis avec du téflon et graissez les joints toriques avec du silicone.
  • Fermez les vannes d’aspiration et remplissez d’eau le pré-filtre puis replacez le couvercle
  • Veillez à ce que les tuyauteries soient remplies d’eau et ouvrez les vannes
  • Pompe à l’arrêt, vérifiez si il n’y a pas de fuites.
  • Réglez l’horloge de programmation.

 

4. Un dernier coup de polish
  • Repassez un coup de balai aspirateur. Si l’eau est vraiment sale ou qu’il reste des dépôts (terre, feuilles,…) aspirez en mode ‘égouts’ dans un premier temps puis pour la finition repassez en mode filtration. (pensez à rajouter un peu d’eau)
  • Si vous avez des accessoires il est temps de les mettre à l’eau ! Veillez à leur bon état.

 

5. La qualité de l’eau

Maintenant que votre piscine est réveillée et propre (on compte sur vous hein) il est temps d’effectuer une dernière vérification.

Le PH

Un pH moyen se situe entre 7.2 et 7.4. Si ce n’est pas le cas pas de panique en règle générale il tend à changer les jours suivants. S’il n’est toujours pas équilibré, ajoutez du pH+ ou – selon sa valeur.

Le Stabilisant (uniquement pour le traitement au chlore) TAC et TH

Le stabilisant doit se situer à 30g/L au maximum, contrôlez-le au besoin. Si votre teneur en calcaire ou dureté (TH) dépasse les 22°f, ajoutez du séquestrant calcaire. Dans quelques cas il faut ajuster l’alcalinité (qui doit se situer entre 12 et 15°f) avec des produits spéciaux.

Bonus : Si vous avez un filtre à sable et que l’eau est trouble vous pouvez utiliser un floculent.

 

6. Laisser mijoter et servir très bleu

Maintenant que vous avez fait le nécessaire, il faut laisser tourner la pompe en continu (environ 48h) jusqu’à ce que l’eau soit parfaitement claire.

Profitez de votre piscine ! (attendez quand même qu’elle se réchauffe un peu)

 

 

Besoin de conseils ? Des suggestions ? 

Venez papoter sur facebook ou twitter (ou mail si vous êtes nés en 1920)

giphy-5

Bone remise en route !

L’équipe

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>